mariage, réception, reception, séminaire, seminaire, convention, incentive, Lyon, rhône-alpes, rhone-alpes, rhone, alpes, évènement, evenement, évènementiel, evenementiel, dîner de gala, diner, gala, show-room, repas d'entreprise, entreprise, gourdan, château, chateau, marié, fête, fete, élégance, elegance, ain
XIII siècle : Gourdan son château et son village

Surplombant la rivière d’Ain, entre les plaines de Loyette et de la Valbonne, Gourdans était au XIIIe siècle un village de la paroisse de Saint-Jean de Niost, défendu par de puissants remparts et dominé par son château.

Dans l’ordre féodal, Gourdans était une dépendance du Viennois Savoyard; cette terre fut détachée, vers 1270 du domaine des comtes de Savoie pour former l’apanage de Thomas III de Savoie qui l’inféoda, en toute justice à Guichard, seigneur d’Anthon en Dauphiné. Elle passa par vente, aux dauphins de Viennois au commencement du XIVe siècle. Comprise dans la cession du Dauphiné a la France (1327), la seigneurie de Gourdans fut rétrocédée aux comtes de Savoie par le roi Jean et son fils Charles, le 05 janvier 1355. En 1387, une Chartre d’Affranchissement fut accordée aux habitants de Gourdans par Hughes de Genève. Énumérant les droits concédés, ainsi que les privilèges réservés au seigneur, cette Charte montre que la justice était observée, la police bien faite et que les droits seigneuriaux, assez multiples, n’étaient cependant pas plus compliqués que la fiscalité actuelle. Elle fut confirmée à différentes reprises par les comtes et ducs de Savoie et encore en 1610 par Louis XIII.
 
© 2005 contact@bovecommunication.com, crédits photos B.A. Ulherr