mariage, réception, reception, séminaire, seminaire, convention, incentive, Lyon, rhône-alpes, rhone-alpes, rhone, alpes, évènement, evenement, évènementiel, evenementiel, dîner de gala, diner, gala, show-room, repas d'entreprise, entreprise, gourdan, château, chateau, marié, fête, fete, élégance, elegance, ain
Gourdan érigé en Baronnie en 1497

Elle fut érigée en baronnie, en 1497, par le duc Philibert le Beau, duc de Savoie qui l’offrit à son frère naturel René, “ le Grand Bâtard ” ; celui-ci s’étant rallié au roi de France, ses biens savoyards lui furent confisqués et revinrent dans le douaire de Marguerite d’Autriche. Soutenu par Louis XII, René réclama en vain ses biens confisqués. Son fils Honorat de Savoie en reprit possession lorsque François I eut conquis la Bresse et le Bugey (1536).

Le village et le château en partie détruit

Ayant beaucoup soufferte des guerres, la ville était en partie détruite ainsi que le château. La seigneurie de Gourdans fut vendue en 1666 à Jaques Pillehôte, seigneur de La Pape (paroisse de Rillieu en Bresse) qui poursuivit les réparations commencées par le Marquis de Villars et revendit Gourdans en 1686 à Louis de Montolivet. En 1789, Gourdans dépendait du bailliage et élection de Bourg ; c’était le chef-lieu d’un petit mandement de Bresse qui comprenait Saint-Maurice, Saint-Jean de Niost et Charnoz.
© 2005 contact@bovecommunication.com, crédits photos B.A. Ulherr